Le Chien des Baskerville de Arthur Conan Doyle

" "Eh bien ? demanda mon ami.

-Avez vous trouvé cela intéressant ?

-Intéressant pour un amateur de contes de bonne femme." "

Hola mystérieux lecteur !

Qui n'a jamais entendu parler du très célèbre Sherlock Holmes et son acolyte tout aussi célèbre, le docteur Watson ? Personne évidemment, à moins que vous ne viviez dans un endroit obscur où la culture littéraire ne vous a jamais éffleuré !

Dans le cadre du New Year Books Challenge, crée par Les Carnets d'Opalyne, j'ai donc ressorti de ma Pile à Lire, un livre d'un genre avec lequel je ne suis pas fusionnelle, autant vous dire que moi et le policier, nous ne sommes pas encore en pleine histoire d'amour, et pourtant je ne demande pas mieux que de découvrir un peu plus ce genre ! (Sauf que je suis une grosse flippette paranoïaque oui oui, donc compliqué comme lecture…). Il s'agit vous l'aurez vu au titre du très célèbre Le Chien des Baskerville de Arthur Conan Doyle.

"N'importe : ma réponse sera la même. Il n'existe pas de démon de l'enfer, monsieur Holmes, ni d'homme sur terre qui puisse m'empêcher de vivre dans la demeure de ma propre famille. Vous pouvez considérer cela comme mon dernier mot…"

Quatrième de couverture : 

"Par un petit matin d'hiver, Sir Charles Baskerville est retrouvé mort dans le jardin de sa maison familiale isolée au coeur de la lande. Selon la rumeur, il aurait été victime de la malédiction qui pèse sur les Baskerville depuis des générations. La légende raconte qu'un chien monstrueux tue les descendants qui reviennent sur ces terres inhospitalières. Dernier héritier de la lignée, Sir Henry Baskerville débarque du Canada pour s'installer à son tour dans le domaine de ses ancêtres. Dès son arrivée à Londres, il reçoit une mystérieuse lettre d'avertissement. Va-t-il rencontrer lui aussi le chien vengeur ? Sherlock Holmes, l'infaillible détective, est décidé à aider le jeune homme, mais il n'est guère convaincu par l'explication surnaturelle. Il envoie son fidèle Watson enquêter sur la lande.."

Nombre de pages : 220 pages.

Maison d'édition : Géo Littér Ado

Type:Policier

Public : Ce classique de la littérature est à priori accessible à tous et très souvent recommandé aux collégiens.

Univers : Nous sommes à Londres fin de 19ème siècle avec tout ce que cela implique !

Mon avis :

Honnêtement quand j'ai commencé ce livre, j'étais motivée, sceptique mais motivée. Sauf que je me suis accrochée et j'en avais besoin parce que franchement je m'ennuyais et c'était très long, il ne se passait pas grand chose et la narration est au début très descriptive.

Il va s'en dire que l'écriture est très belle mais bon pour un classique.. normal non ?

Maintenant qu'on a passé outre le début laborieux, vers les cents dernières pages on s'intéresse réellement à l'histoire, j'ai vraiment commencé à rentrer dedans et à explorer des théories pour deviner le fin mot de l'histoire et tout ! Bon il s'avère que mes spéculations étaient totalement foireuse mais c'était quand même marrant.

Le Chien des Baskerville est un livre que j'ai finalement eu un peu de mal à lire, j'ai donc mis plus de temps que pour un livre dont le genre m'est habituel mais je ne regrette pas cette lecture que finalement je sui fière d'avoir terminé (vous aussi les classiques vous donnent ce sentiment de fierté ?) et c'était malgré tout une bonne lecture qui a su me vider l'esprit entre deux partiels !

N'étant pas habituée au genre policier je ne préfère pas trop m'avancer au niveau de l'enquête mais pour moi elle était bien menée et chaque élément nous a à la fin été dévoilé et expliqué en détails si besoin. 

Comment ne pas aimer le très célèbre Sherlock Holmes et son fidèle Watson ? Evidemment certains de leurs propos ont dérangé la jeune femme moderne que je suis mais il ne faut pas oublier la date d'écriture de ce roman (1901) et les moeurs sociétaux se rapportant à cette époque qui sont bien différents des moeurs actuels.

Il n'empêche que cela n'enlève rien aux personnages emblématiques en eux-même, il est vrai que l'on pourrait déplorer de ne pas connaître le passé des personnages mais nous apprenons quand même à connaître leur personnalité et le passé des personnage en lui même n'apporterait pas grand chose à l'intrigue qui reste une enquête policière… J'ai tout de même trouvé dommage que Sherlock et le docteur Watson n'ait pas réellement de vie en dehors de leur enquête..

Vous l'avez déjà lu ? Vous avez envie de lire e classique ? Dites moi tout !

Bisous,

E.

Leave a Reply