Le Bac, est-ce si facile ?

Aujourd’hui, mon petit frère passe sa dernière épreuve du baccalauréat.

Bien entendu, il n’est pas le seul. Je le vois avancer et grandir, oh il me dépasse maintenant ! Et pourtant il sera toujours ce bout’chou qui dévalait les escaliers dès que je tournais le dos alors qu’il n’en avait pas le droit quelque part.

Mon frère n’a jamais été un élève modèle avec des bonnes notes partout, non, lui c’est plutôt le créatif totalement dans son monde et qui s’imagine des jeux et des univers.

Pourtant un peu poussé par la société, un peu par le fait de vouloir rendre ses parents fiers et un peu parce que après tout les autres filières générales ça ne correspondait pas non plus, il a choisi de faire un bac scientifique.

Malheureusement pour lui, ou heureusement mais j’en doute, sa soeur est passée avant, même filière, même bac, mention, bref trop de points de comparaisons pour deux personnalités bien différentes !

Le comble, c’est le nombre de fois où il a entendu « Le bac ? Oh c’est facile tout le monde l’a maintenant ! », alors que lui, bah il rame, il essaye de garder la tête hors de l’eau, enchaîne les cours de maths supplémentaires et aujourd’hui passe son bac la boule au ventre en espérant que tout ça ce sera suffisant, qu’il aura son bac. Oh il ne veut pas de mention, non, lui juste le bac lui suffira.

En plus il a même été pris dans l’école d’art qu’il voulait ! Et pas n’importe laquelle, la meilleure ! Pourtant le seul point noir c’est ce bac obligatoire pour commencer de nouvelles études qui lui ressemblent et lui correspondent.

Alors non le bac ce n’est pas si facile, ou du moins pas pour tout le monde.

Aujourd’hui je pense à mon petit frère, d’ici quelques minutes il rentrera et commencera alors une nouvelle angoissé jusqu’au 5 juillet. Alors bac ou pas bac ? Et on priera tous pour lui, pour qu’il ait réussi et qu’il s’en sorte.Qu’il prouve à ses professeurs que si, le bac il peut l’avoir, qu’il en est capable.

Je vais vous dire, même si il ne l’a pas, je ne serai pas déçue de lui. Non, comment le pourrais-je ?

Oui j’ai eu le bac mais moi encore aujourd’hui je me demande si je suis à ma place. J’ai dû changer quatre fois de lieu et de spécialité pour atterrir là où j’en suis et même si tout me plaît, ce n’est pas non plus l’Histoire de ma vie.

Alors que lui, ouais il galère en cours avec ce maudit bac, mais il a sa passion et il ne s’est pas laissé dévier de sa voie, il a exactement ce qu’il voulait et ce qui lui correspondait. Lui ne se posera jamais la question de « Et si j’avais fait des études littéraires serai-je plus épanouie ? », non, parce qu’il n’a pas eu peur de suivre sa voie.

Je dirai même qu’il a aujourd’hui beaucoup plus et beaucoup mieux que moi en sortant du bac avec mon admission en prépa, encouragée par mes professeurs de lycée, une prépa qui finalement ne me correspondait pas du tout avec le recul.

Alors non, je ne serai pas déçue, et même je resterai fière de lui, fière d’avoir un petit frère créatif qui a du talent et a été accepté dans l’école de ses rêves. Alors oui, peut être que si il rate son bac il n’aura pas son école une deuxième fois, mais pourquoi une fois et pas deux ? Et puis, je crois en lui et je tremblerai avec lui jusqu’aux résultats quels qu’ils soient.

Parce que je sais que même si il tombe, il se rattrapera toujours ! <3

Bisous,

Eva

2 Comments

  1. Félicie

    24 juin 2019 at 18 h 18 min

    Comme ton messages est touchant et empli d’amour… Ton petit frère à de la chance de t’avoir 🙂 C’est vrai que le Bac, quand on y est, c’est pas si facile. Beaucoup de stress pour les étudiants mais tellement de portes d’école suppérieures qui s’ouvrent à eux. Encore un peu de patience, qu’il se repose jusqu’en juillet maintenant. Bonne semaine 🙂

    1. Eva

      24 juin 2019 at 19 h 21 min

      Merci 🙂
      Je crois bien que c’est ce qu’il a prévu !
      Bonne semaine à toi aussi 🙂

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.