Les Belles de Dhonielle Clayton

 

Salut Beauté !

Aujourd’hui on se retrouve pour parler d’une histoire qui a fait beaucoup de bruit en peu de temps dans la blogosphère ! Il s’agit de Les Belles de  Dhonielle Clayton.

Quatrième de couverture :

« Ne souffrez plus pour être une Belle.

Dans le monde opulent d’Orléans, les gens naissent gris, ils naissent condamnés, et seules les Belles peuvent, grâce à leur talent, les transformer et les rendre beaux. En tant que Belle, Camélia Beauregard est presque une déesse dans cet univers où triomphe le culte des apparences.
Or Camélia ne veut pas se contenter d’être une Belle. Elle rêve de devenir la favorite choisie par la reine d’Orléans pour s’occuper de la famille royale et d’être reconnue comme la plus douée du pays. Mais une fois Camélia et ses soeurs Belles arrivées à la cour, il s’avère que la position de favorite tient davantage du cauchemar. Derrière les ors du palais, les noirs secrets pullulent… »

Nombre de pages : 470 pages.

Maison d’édition : Robert Laffont

Type : Fantasy

Public : Young Adult

Univers : Camélia vit dans un monde où les gens sont tous gris aux yeux rouges et où seules les Belles sont colorées et peuvent donner de la couleur aux autres !

Mon avis :

Les Belles est à mes yeux une très belle histoire qui cache une critique de la culture de la beauté qui ronge notre société.

L’histoire commence avec une mise en place un peu longue qui à mes yeux n’était pas forcément nécessaire mais l’histoire se rythme réellement au bout de quelques âges et nous emmène dans le monde de Camélia.

J’ai par contre beaucoup aimé le personnage de Camélia que ce soit au niveau physique : les héroïnes à la peau brune sont plutôt rare dans le monde littéraire « mis en avant » en France ou au niveau du caractère avec une véritable indépendance dans la façon d’être, soit assez libre et impulsive.

Le gros point positif de cette histoire reste son côté extrêmement moderne avec une société où l’homosexualité est normalisée et n’est pas une honte quoi qu’elle pose problème au niveau de la royauté.

Au niveau des personnages secondaires, j’ai été assez déçue, en effet, j’ai déploré le manque d’information sur Charlotte mais également sur Sophia dont on ne comprend pas le caractère et pourquoi ses parents ne réagissent pas.. De même, à mes yeux Amber n’est pas assez développée ainsi que Auguste…

La plume de Dhonielle Clayton est très fluide et parfaitement maîtrisée, j’ai particulièrement apprécié le procédé de narration incluant des titres de journaux au sein du livre.

Au niveau de l’univers, j’ai vraiment adoré la manière que l’autrice a de nous faire visiter la ville et le palais à travers de mots sans aucune description à rallonge. Les robes du ministre avaient vraiment l’air sublime aussi à travers la plume de Dhonielle Clayton même si le personnage du ministre était légèrement fade..

En revanche, j’aurai aimé savoir comment on en est arrivé à une population grise aux yeux rouges et d’où viennent les Belles car l’explication sur la déesse on voit bien que c’est surtout du bourrage de crâne et une belle histoire pour enfants..

Au niveau des événements, on ne s’attend clairement pas à tout et c’est super ! Même si Les Belles n’est pas un page-turner et que l’on se doute de certaines actions, le plus gros de l’histoire est inattendu et la fin est belle mais reste ouverte sur plusieurs questions sans réponse.

Dans l’ensemble Les Belles de Dhonielle Clayton est une belle lecture qui m’a un peu déçue, ceci dit, le thème – de la beauté idéalisée et de cette culture de la beauté existante -abordé est à mes yeux primordial et bien traité. Je suis vraiment heureuse d’avoir un livre fantasy qui met ce thème au centre de l’histoire; je ne peux donc que vous la recommander !

J’espère que cet article vous a plu et j’attend avec impatience vos retours ! Que pensez vous de la beauté ?

Bisous,

E.

Leave a Reply