La Couleur du Mensonge de Erin Beaty

– Eh bien, c’est complètement faux. Que dit-on d’autre à mon sujet ?

– Que je me rabaisse en vous fréquentant, répondit Clare.

Sage esquissa un sourire.

– Et comment se sent-on, en bas, avec la plèbe ?

– Merveilleusement bien ! s’exclama sa nouvelle amie.Erin Beaty

 

Quatrième de couverture :

Comme elle est très longe et très spoilante, je vous le met en caché, à vous de voir si vous voulez vraiment la lire ou pas !

« Faites tomber les masques…

sans jamais abaisser le vôtre !« 

! Attention quatrième de couverture spoilante !
« A Demora, ce sont les entremetteuses qui font et défont les unions, façonnant le paysage amoureux et politique du royaume. Et c’est à la capitale, lors du Concordium, que se nouent tous les cinq ans les mariages les plus prestigieux. Mais Sage Fowler, modeste orpheline recueillie par un oncle riche et respecté, n’a rien du parti idéal : sa seule chance de s’en sortir, c’est d’épouser un beau parti. Elle se présente donc chez une entremetteuse.. où l’attend une surprise de taille ! Car si elle échoue lamentablement – la faute à sa légendaire indiscipline et sa langue trop acérée -, la marieuse, amusée par son franc-parler et son sens aigu de l’observation, lui propose en revanche de devenir apprentie. Sa mission : espionner les candidats au mariage en partance pour le Concordium. C’est accompagnée par un bataillon d’élite que Sage devra traverser le pays en compagnie des plus beaux partis de la province. Mais en chemin, leur escorte ne tarde pas à comprendre qu’ils sont tous sur le point de se jeter dans la gueule du loup : le pays voisin prépare une invasion et chaque étape du voyage pourrait bien être la dernière. Spécialiste des missions de reconnaissance, l’un des membres de la troupe sollicite l’aide de Sage.. or, plus elle avance dans ses recherches, plus elle découvre, horrifiée, que tout le monde joue double jeu ! Et, doucement, le piège semble se refermer sur elle… »

Nombre de pages : 506 pages.

Maison d’édition : Lumen.

Type : Fantasy.

Public : Jeunesse / Young Adult, j’entend par là que c’est tout à fait adapté aux adolescents !

Univers : On se retrouve dans un univers de fantasy totalement imaginaire, sans magie mais avec une société mise en place autour de l’armée et la politique royale.

Mon avis :

Bon autant vous dire tout de suite que j’ai lu ce livre en une journée..

Les raisons en sont simples, la plume est magnifique, Erin Beaty sait trouver les mots justes afin de décrire les sentiments de façon à nous les faire ressentir avec les personnages, alors forcément quand on est transporté par l’histoire, on lit plus vite..

La Couleur du Mensonge présente une histoire riche que j’ai vraiment beaucoup apprécié, elle mêle pouvoir et intelligence dans une véritable danse politique au cœur d’une société en quelque sorte définie par l’armée et les mariage arrangés.

L’aspect politique est vraiment très bien construit à travers deux personnages principaux, sans trop de surprise une romance se construit mais elle reste très secondaire dans le roman face aux nombreux enjeux politiques et aux mystères entourant les personnages.

Les rebondissements de l’histoire sont nombreux mais parfaitement rythmés dans un environnement parfait; j’entend par là qu’on s’y balade, il n’y a aucune description à rallonge mais il y en a tout de même suffisamment pour qu’on s’imagine sur place sans jamais nous ennuyer !

Les personnages sont vraiment superbes, ils sont tous parfaitement développés et entiers, on vibre réellement avec eux; même les personnages secondaires sont développés juste ce qu’il faut pour qu’on comprenne leur nature et que l’histoire se poursuivre à travers eux pour la suite éventuellement.

-Tu es pour moi un imprévu que je n’aurais jamais pu anticiper. J’aimerais pouvoir t’expliquer ce qui s’est passé, Sage.. mais je ne suis pas sûr de le comprendre moi même. Je ne suis certain que de ce que je ressens.Erin Beaty

Honnêtement La Couleur du Mensonge a été pour moi une excellente lecture pleine de bonnes choses, on devine bien sûr certaines choses avant la grande déclaration mais on sent vraiment que c’est pile au moment où l’autrice l’avait décidé car elle ne cesse de nous faire deviner au travers d’indices semés tout au long du roman ce qui se trame; j’ai trouvé que c’était plutôt une bonne chose car cela lui a permis de vraiment mettre en relief les sentiments et émotions de chaque personnage.

La fin est vraiment très belle quoi que prévisible, on a pas de cliffhanger mais elle reste ouverte sur la suite de l’histoire.

Pour conclure, La Couleur du Mensonge a été vraiment une excellente lecture que je ne regrette en rien, en plus le livre est sublime mais ça n’a pas été un coup de cœur, je ne saurai dire exactement pourquoi mais il ne manquait pas grand chose alors je ne peux que vous recommander cette histoire !

N’hésitez pas de me dire ce que vous en pensez et si vous l’avez lu en commentaire !

Bisous,

E.

2 Comments

  1. Félicie

    8 juin 2018 at 8 h 43 min

    Wow ton avis suscite vraiment l’envie ! Et c’est vrai que la couverture est bien belle aussi ! Allez je le met dans le haut de ma pile 😀 belle fin de semaine ! Bisous

    1. Eva

      8 juin 2018 at 15 h 59 min

      Haha tant mieux ! À toi aussi ! Bisous

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.