Ce qui m’énerve le plus dans les livres…

Aujourd’hui, j’ai rempli mon petit carnet d’avis sur mes derniers livres lus et je me suis rendue compte que dans les cinq livres lus deux m’ont vraiment énervés.

Alors oui, je me suis posée la question de pourquoi ces livres m’ont mis dans un tel état de colère et finalement, c’était assez évident.

Je ne pense pas faire des chroniques sur ces livres de façon infividuelle, mais si cela intéresse je pourrais faire un article sur ces livres qui m’énervent.

Pour en revenir au sujet, les dernières choses qui m’ont énervé plus que choqué dans les livres que j’ai lu se rapprochent énormément du sexisme.

Oui forcément il y a eu quelques petites phrases qui m’ont fait tiquer dans l’un mais ce sont surtout les personnages eux même et leurs actions qui m’ont posé problème.

Je n’ai pas supporté de voir une héroïne soit-disant forte et indépendante, totalement détachée du sexe, soit-disant, cette jeune femme qui cherche à tuer un membre d’un gang voyez vous, comme par hasard elle oublie vite son objectif pour des considérations sexuelles, bah oui attend les membres du gang elle a trop envie de les mettre dans son lit !

Non mais non en fait, il y a un moment où la crédibilité c’est quand même important.
Je trouve que malheureusement c’est souvent le problème des romances avec un peu cette idée des bad boys, il y a toujours un moment où la femme perd son identité parce que le mec est juste beaucoup trop sexy.

Sauf que dans la vie réelle, ce n’est pas vraiment comme ça que ça fonctionne en fait, et ça m’exaspère d’avoir sous le nez ces modèles de femmes qui s’oublient pour un homme. D’autant plus que le public visé est souvent assez jeune et influençable…

Ce qui m’a encore plus énervé et qui est malheureusement assez souvent présent dans les romans érotiques, c’est l’objectisation de la femme.

Le pire ce sont les romans traitant soit-disant du BDSM, mais où tout est remodelé à la sauce de l’auteur, et voilà la femme forte devient la petite soumise qui se fait prostituer mais avec consentement, bah oui il y a un contrat et vu qu’elle est trop attirante il a passé trop de temps avec elle donc elle mérite d’être punie. Bien sûr.

Oh et bien sûr, il n’y a pas l’histoire du mot rouge quand ça va trop loin pour que ça s’arrête, allons y partons donc dans le viol. Consenti pardon, il y a le contrat. Non en fait non, c’est quoi cet exemple ? C’est quoi cette vision de la femme ? Ecrit par une femme en plus ? Vraiment ?

Je ne peux pas, alors peut-être que c’est moi qui accorde trop d’importance à cela mais je ne supporte plus d’avoir ce genre de figure dans les livres récents où la femme appartient à l’homme et ne vaut rien finalement.
On nous présente une femme objet, une relation malsaine avec un manipulateur et ça c’est sensé être érotique ? On est sensé être émoustillée et fantasmer sur ça vraiment ?

Je ne sais pas vous mais moi ça me met hors de moi. Oui bon, vous l’aurez compris je crois.

J’ai bien compris que la majorité de mes problèmes concernent les romances érotiques ou non mais d’un autre côté, quand elles sont bien faites, j’apprécie la façon dont l’histoire se joue de mes émotions. Les dénouements heureux me procurent une espèce de diffusion de bonheur éphémère qui fait toujours plaisir !

L’énervement ça reste quand même assez désagréable, enfin c’est pas pour ça que je lis vous voyez ? Donc actuellement je tente une nouvelle « gamme » de livre si je puis dire haha. On verra bien si ça me plaît plus !

Et vous qu’est-ce qui vous énerve le plus dans les livres ?

Bisous,

E.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.