Le Voyage de Kirikoustra de Kirikoustra

Ce qui suit sera donc les pensées fragmentées de Kirikoustra, prises deci delà au bon vouloir de la plume qu’il n’aura au final jamais su faire voler. Mais qu’importe, il la laisserait vivre car Kirikoustra était de ceux qui laissaient vivre.Kirikoustra

 

Quatrième de couverture :

« Kirikoustra, lui qui se voulait devenir, se verra peut être lu par vous cet autre qui dans vos mains détenez un fragment de son histoire, de notre Histoire.

« A travers les âges, je vous mènerai malgré vous à ce présent que vous avez voulu ignorer. Oh ! Oui vous qui l’avez chassé, l’Homme Dernier se rappellera aujourd’hui à vous. Alors un peu de courage, le voyage saura se faire court et loin de moi l’idée de vous sortir de votre quotidien, seulement le mettrais-je à la lumière de la pensée, de notre pensée ! »

Ainsi aura parlé Kirikoustra, lui qui par vous aura toujours voulu être compris … »

Nombre de pages : 74 pages.

Maison d’édition : Auto-édité

Type : Atypique ? Tentative de Philosophie ?

Public : Tout le monde et personne j’imagine..

Univers : Alors nous avons Kirikoustra qui discute avec une plume.. Mais pas vraiment d’univers !

Mon avis :

Peut être l’aurez vous déjà senti mais Le Voyage de Kirikoustra n’est vraiment pas un livre que j’ai su apprécié, je ne saurai en dire son genre mais la philosophie est encore ce qui s’y rapproche le plus, et honnêtement j’adore la philo mais ça… Non clairement j’ai détesté !

J’ai traîné pour cette chronique afin de me calmer un peu mais cela n’a pas réellement marché je crois.. Disoulée !

Commençons par un point positif tout de même, l’auteur a une belle plume à tendance poétique qui a su tout même susciter une certaine curiosité qui m’a incité à continuer ma lecture.

Le problème est que pour un livre à caractère philosophique à mes yeux il lui manquait le principal, en effet, il y a un réel parti pris, le livre est comme une grosse plainte contre le mode de vie occidental avec beaucoup de colère mais nous n’avons jamais aucune explication détaillée du pourquoi du comment des phénomènes dénoncés, on a jamais de solution proposée ou même de remise en question, tout est justifié par la nature humaine.

C’est un peu comme si Kirikoustra mettait toute l’humanité dans la même case alors que c’est exactement ce qu’il dit ne pas accepter car il dit prôner la différence. Il y a donc de véritables non sens et paradoxe au sein de cette histoire qui n’en est pas vraiment une.

D’après Le Voyage de Kirikoustra il faudrait abattre le mouvement féministe car il n’a pas de « réelle » utilité et ne se bat pas pour les bonnes choses voir n’a aucun sens, mais à ce moment là, comment pourrait on faire évoluer et bouger les choses ?

Je me suis donc retrouvée face à un condensé de colère cachée sous une certaine ironie et maîtrise des mots, mais sans jamais reconnaître aucune responsabilité.

Le Voyage de Kirikoustra est à mes yeux une horreur inutile, il n’apporte rien de bon à mes yeux d’autre qu’une dénonciation de la fierté mal placée des hommes, de leurs actions destructives, de l’avancée de la technologie et de la société de consommation entre autres.

J’ai trouvé tout cela bien dommage car tout est magnifiquement bien mené et dénoncé mais on ne va jamais au fond des choses, on ne va jamais expliquer d’où cela vient et comment régler le problème..

J’espère que cette chronique vous a tout de même plu et je remercie Ecko Time pour l’envoi de ce livre que je n’ai malheureusement pas su apprécié mais ce ne sera pas forcément le cas de tout le monde et je suis peut être juste passée à côté de ce livre !

Bisous,

E.

3 Comments

  1. Kirikoustra

    21 mai 2018 at 0 h 52 min

    Dans cette exercice qui est de Chroniquer et de se faire Chronique, l’un sera toujours vu soit comme un méchant aigri ou un gentil trop gentil.
    Et l’autre ne pourra jamais avoir de droit de réponse sans être vu comme celui qui n’accepte pas la critique ou qui croit avoir fait quelque chose de grandiose
    Bien difficile tout ça 🤔🤔🤔
    En tout cas kirikoustra te remercie pour ce retour, lui qui ne s’est jamais fait ou dit auteur, rêve un jour de pouvoir échanger encore plus longuement avec toi sur ce que tu as vu et cru voir en lui.
    Mais une chose est sûre, tu n’es pas passé à côté de kirikoustra au contraire tu as bien était en sa compagnie 😊
    Certain

  2. Kirikoustra

    21 mai 2018 at 0 h 50 min

    Dans cette exercice qui est de Chroniquer et de se faire Chronique, l’un sera toujours vu soit comme un méchant aigri ou un gentil trop gentil.
    Et l’autre ne pourra jamais avoir de droit de réponse sans être vu comme celui qui n’accepte pas la critique ou qui croit avoir fait quelque chose de grandiose
    Bien difficile tout ça 🤔🤔🤔
    En tout cas kirikoustra te remercie pour ce retour, lui qui ne s’est jamais fait ou dit auaute, rêve un jour de pouvoir échanger encore plus longuement avec toi sur ce que tu as vu et cru voir en lui.
    Mais une chose est surs, tu n’es pas passé à côté de kirikoustra au contraire tu a bien était en sa compagnie 😊
    Certain

  3. Félicie

    1 mai 2018 at 0 h 56 min

    Coucou Éva ! J’ai lu cet olni l’an passé et j’ai aussi eu du mal à en sortir un avis 😉 c’est un livre très mitigé en effet, qui partage bien les avis ! On sent effectivement une pointe de colère contre le monde entier ! Ravie d’avoir eu ton ressenti. A bientôt !

Leave a Reply