Illusion Tragique de Gilda Piersanti

Je vais quand même vous raconter l’histoire de ce livre parce que c’est quand même assez drôle, enfin surtout pour moi ! Alors il faut savoir que je ne lis genre jamais de policier et il y un moment j’ai lu une chronique sur ce livre je crois que c’était sur le blog Anaïs Serial Lectrice cela m’avait donné envie.

Sauf que, entre temps je l’ai noté quelque part et j’ai complètement oublié ! Alors quand mon frère me l’a offert pour mon anniversaire et bien j’étais assez surprise et j’ai du lui faire une tête bizarre haha. Et pourtant..

Quatrième de couverture :

« En ce torride mois d’été romain, le petit Mario, dix ans, ne monte pas sur la terrasse de son immeuble pour y prendre l’air, mais pour épier son voisin du dernier étage, monsieur Ruper, un homme sans histoire qui vit seul et mène une vie rangée. Personne ne lui connaît la moindre relation, personne ne l’a jamais vu rentrer chez lui accompagné, et pourtant… Tous les soirs, Mario l’observe dans sa baignoire en train de coiffer et de savonner une très jolie jeune femme.
Son ami Riccardo et lui ont décidé d’aller libérer la princesse, parce qu’il n’y a pas d’autre explication : monsieur Ruper l’a enfermée chez lui, elle est sa prisonnière ! Le plus difficile, toutefois, n’est pas de s’introduire dans l’appartement de monsieur Ruper, mais d’en sortir une fois qu’on y est entré…
Dans ce thriller de l’enfance menacée, Gilda Piersanti interroge les méandres infinis de la perversité. Devenir la proie d’un pervers est une malédiction, une vie entière ne suffit pas pour y échapper. Illusion tragique nous entraîne dans une intrigue aux retournements imprévisibles, comme un labyrinthe dont le tracé se recompose à chaque détour, jusqu’au dénouement… inimaginable.
Car la réalité à laquelle nous nous croyons solidement ancrés se révèle parfois n’être que faux-semblant. Le réveil sera alors sanglant, forcément sanglant. »

Nombre de pages : 236 pages.

Maison d’édition : Le Passage.

Type : Thriller, Policier.

Public : Adulte, un public assez averti sur la cruauté humaine quand même.

Univers : L’intrigue se déroule principalement en Italie de nos jours.

Mon avis :

Si vous avez suivi, je ne lis donc que rarement ce genre littéraire et pourtant c’est bien dommage !

Illusion Tragique est un livre qui nous présente une histoire dans l’histoire et j’ai particulièrement aimé ce schéma ainsi que les thèmes abordés qui ne sont pas forcément faciles.

On retrouve donc les thèmes de l’enfance traumatisée, les pulsions passionnelles et destructrices ainsi que les limites entre imaginaire et réalité dans les romans par rapport à leurs auteurs.

La plume de Gilda Piersanti est magnifique, elle est riche avec un côté poétique qui sait susciter en nous la curiosité et l’addiction qui nous entraîne tout au long de l’histoire. On sent réellement que l’autrice a étudié chaque mot et tournures de phrase afin de servir son histoire.

Les personnages sont magnifiques avec des psychologies complexes parfaitement exposées, mais ce qui importe le plus dans cette histoire, c’est le dynamisme entre chaque personnage et leur psychologie qui s’entremêle et se démêle dans une danse presque hypnotisante.

Je n’ai pas trop envie de vous parler des personnages parce que j’ai vraiment très envie de vous laisser les découvrir par vous même mais sachez que le personnage principal et très fort et attachant.

Le rapport du titre à l’histoire est à mes yeux magistral avec son côté parfaitement réfléchi !

Franchement je ne lit presque jamais de thriller ou policiers mais Illusion Tragique était vraiment fort et m’a énormément plu et donné envie de continuer à lire ce genre littéraire ! J’ai découvert quelque part une nouvelle façon de lire qui a su me séduire à travers cette très belle découverte qui s’approche dangereusement du coup de cœur et que je ne peux que vous recommander !

Comme toujours, cliquez sur la photo si le livre vous intéresse !

J’espère que cela vous a plu et que vous aurez envie de découvrir ou redécouvrir les policiers, dites moi en commentaires si vous en lisez souvent et si vous connaissez ce roman !

Bisous,

E.

Leave a Reply