Miss Peregrine et les enfants particuliers -Tim Burton

Hey !

Envahissement de salon oblige, nous sommes allés au cinéma voir le nouveau Tim Burton. 

 

Synopsis :

À la mort de son grand-père, Jacob découvre les indices et l’existence d’un monde mystérieux qui le mène dans un lieu magique : la Maison de Miss Peregrine pour Enfants Particuliers. Mais le mystère et le danger s’amplifient quand il apprend à connaître les résidents, leurs étranges pouvoirs …  et leurs puissants ennemis. Finalement, Jacob découvre que seule sa propre "particularité" peut sauver ses nouveaux amis."

 

Bon aux premiers abords en lisant le synopsis je me suis dit "ouais.. Bon à voir mais ça ne dit rien tout ça" et effectivement le synopsis est franchement très moyen.. Et comme je suis une vraie chieuse je vous refait le résumé à ma sauce :

Après avoir vu son grand père mourir dans des circonstances étranges Jacob, adolescent dépressif, part en quête de réponses sur son grand père, l'enfance de celui ci et la réalité ou non des histoires qu'il racontait. Il découvre ainsi le pensionnat mystérieux de Miss Peregrine créé pour les enfants particuliers. Plus Jacob en découvre sur ce pensionnat et plus il se rend compte du danger que courent les pensionnaires et ainsi il va découvrir que seule sa propre "particularité" pourra les sauver.

 

Ne nous mentons pas les films de Tim Burton ne plaisent pas à tout le monde, loin de là, mais comme je suis un peu bizarre, moi j'aime bien; certains m'ont même fait pleurer ! (bon le dernier Joséphine Ange Gardien aussi certes mais passons..).

Et pourtant j'ai trouvé l'univers de Burton dans ce dernier film beaucoup plus adoucit et beaucoup moins angoissant; ce qui l'ouvrait à un plus grand public, notamment les enfants qui se feront certes une frayeur mais apprécieront malgré tout le film. C'est vrai que pour un Burton le côté angoissant était décevant malgré une ou deux scènes limite gore voir trash mais d'un autre côté peut être que le film plaira ainsi à des personnes qui n'aiment pas ses films habituellement…

J'ai trouvé également dommage l'immense fossé entre la vie "réelle" tout à fait morne et insipide et la vie au pensionnat beaucoup plus joyeuse mais cela donnait également une certaine ambiance intéressante quoi qu'il manquait à mon goût de suspens..

Pour le reste on ne comprends pas toujours le casting mais le film est plutôt bien fait quoi que pas assez centré sur la dépression, et l'angoisse de Jacob qui pense quand même devenir fou, son climat familial aussi est assez vite expédié avec un père mou et quel que peu inutile..

Je vous avoue qu'il m'en reste quand même certaines incompréhensions et que j'irais bien lire le livre dont il est tiré afin de voir ce qu'il en est, de plus le parallèle avec la seconde guerre mondiale et le génocide des juifs il faut le chercher tellement il est survolé…

 

Enfin pour conclure, ça peut être assez surprenant pour un Tim Burton mais ça reste un film que j'ai énormément aimé quand même (oui je sais on ne dirait pas), je n'ai pas vu le temps passer, je ne me suis pas ennuyée et c'était très agréable ! De plus, je pense que ce film peut plaire à beaucoup ce qui n'est quand même pas un point à négliger.

 

Voilà voilà, j'espère que mon roman vous aura quand même plu :S 

Dites moi ce que vous en pensez, si vous avez vu le film ou lu le livre ou si vous aurez envie de le voir tout simplement ! 

Bisous,

E.

 

Miss Peregrine et les enfants particuliers

Miss Peregrine et les enfants particuliers

3 Comments

  1. Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs – Tendance Chieuse

    2 septembre 2017 at 8 h 24 min

    […] avoir vu le film Miss Peregrine et les Enfants Particuliers que vous pouvez retrouver ici sur le blog, et face à l'engouement présent autour de ce livre sur la […]

  2. Lulucorne♡

    5 novembre 2016 at 9 h 50 min

    Perso j’ai beaucoup aimé ce film, j’ai juste trouvé qu’il mettait du temps à commencer…

    1. Tendance Chieuse

      5 novembre 2016 at 13 h 10 min

      Ah c’est drôle j’ai pas particulièrement trouvé !
      Bisous,
      E.

Leave a Reply