La Meute du Phénix 1 – Trey Coleman de Suzanne Wright

— J’aime te savoir en sécurité.

— Et pourtant, tu n’as toujours pas mis ta grand-mère démoniaque à la rue. Il rit et plaça ses mains sur les hanches de la jeune femme.

— Je sais qu’elle est pénible en ce moment, mais c’est le genre de femme qu’on apprend à apprécier, tu vois ?

— Non, le contredit Taryn. C’est le genre de femme qui est comme une piñata.

— Comment ça ?

— Complètement inutile, mais qu’est-ce que c’est drôle quand on la fracasse.Suzanne Wright

Quatrième de couverture :

« Des cendres de la meute renaîtra l’amour.

Incapable de se transformer en louve, Taryn Warner a toujours été méprisée par sa meute malgré son puissant don de guérison. Quand son père décide de l’unir de force à Roscoe Weston – un Alpha violent et dominateur qui lui promet de la briser – , Taryn refuse de se soumettre.

C’est alors que Trey Coleman, dangereux Alpha connu pour sa sauvagerie, lui propose un marché : s’unir – temporairement – à lui. Il y gagnerait une alliance et elle sa liberté. Mais faire semblant comporte aussi des risques. D’autant que leur attirance l’un pour l’autre semble hors de contrôle… »

Nombre de pages : 559 pages.

Maison d’édition : Milady.

Type : Bit-Lit.

Public : Alors Young Adult, mais vraiment à ne pas mettre dans les mains de jeunes adolescents, les scènes de sexe sont assez crues et les relations entre personnages pas toujours fleur bleue..

Univers : Nous sommes dans une version des Etats-Unis de nos jours dans laquelle les mutants et autres créatures fantastiques côtoient les humains.

Mon avis :

L’histoire de La Meute du Phénix 1 – Trey Coleman a été à mes yeux assez prévisible, on est dans une histoire d’amour très classique et clichée avec le gars magnifique hyper sexy mystérieux dangereux et la fille qui se croit quelconque et est attirée vers lui même si il l’énerve en gros. Bon. Ceci dit, on ne se doute pas du tout de certains rebondissements même si les principaux sont évidents.

Côté personnages, j’ai vraiment beaucoup apprécié Taryn avec sa personnalité forte et son humour mordant et cinglant. Elle n’hésite pas à répondre et ne se laisse pas marcher sur les pieds même si beaucoup la considère comme une moins que rien à cause de sa latence (si toi aussi tu te demande ce que c’est, et bien en fait elle n’arrive pas à muter et laisser sortir sa louve). Sa relation avec Greta est absolument géniale !

Les personnages secondaires sont très attachants mais assez nombreux, ce qui fait que l’on s’emmêle vite les pinceaux et surtout, ils ne sont pas très profonds même si chacun à sa personnalité.

La plume, en revanche, bien que assez simple et parfois vulgaire (franchement ils ne sont pas obligé d’utiliser le mot baiser à toutes les sauces) est très entraînante du coup j’ai eu assez de mal à le lâcher !

Le gros point négatif à mes yeux, est que le couple n’est pas vraiment réaliste, en effet, quand Trey blesse Taryn, il n’y a pas vraiment de discussion ou de confrontation/ règlement de compte, non non, tout est résolu et pardonné après une bonne séance de sexe.. Mouais. Pas réaliste du tout. Et relou à la fin.

Donc voilà, pour conclure, ma lecture de ce premier tome est assez mitigée même si dans l’ensemble j’ai passé un bon moment ! Vous connaissez ?

J’espère que cela vous a plu et n’hésitez pas à me donner vos avis en commentaire !

Bisous,

E.

Leave a Reply