Passenger de Alexandra Bracken

Quatrième de couverture :

« À New York de nos jours, Etta s’apprête à jouer du violon pour un gala au Metropolitan Museum. En coulisses, elle tombe dans un couloir du temps qui la conduit sur un navire dans l’océan Atlantique en 1776. Elle y rencontre Nicholas, qui la suivra à New York en 1776, puis à Londres en 1940 avant Angkor en 1685, Paris en 1880, en passant par les ruines de Palmyre et Damas en 1599. Chaque lieu, chaque époque leur permet de trouver un indice dans leur quête de l’astrolabe, et de se rapprocher un peu plus.
Etta comprend peu à peu qu’elle appartient à la grande famille des voyageurs dans le temps, et qu’elle doit affronter le terrible Cyrus Ironwood, qui manipule le temps à différentes époques pour mieux servir ses intérêts. »

Nombre de pages : 563 pages

Maison d’édition : Le Livre de Poche

Type : Fantastique

Public : Jeunesse

Univers : Nous sommes un peu partagés entre plusieurs époques avec deux personnages venant pour l’un du 18ème siècle et l’autre du 21ème siècle.

Mon avis :

La première chose qui m’a séduite en dehors de la couverture, c’est le thème du voyage dans le temps. J’ai adoré la façon dont Passenger met en place le voyage dans le temps même si je m’attendais clairement à autre chose.

Malheureusement, un certain nombre d’élément concernant le voyage dans le temps ne sont pas très claires ni expliquées.. Et j’ai trouvé que la façon d’envisager le voyage dans le temps ressemble un peu à celle de Rouge Rubis pour ceux qui connaissent..

J’ai trouvé que les différentes façons de penser et de vivre induites par les différentes époques et le formatage des sociétés est vraiment super bien fait et c’était génial ! On sait vraiment qu’il y a eu un gros travail de recherche sur les époques de la part de l’autrice.

La plume de Alexandre Bracken est vraiment belle, entraînante et fluide et elle a su former une quête se basant sur une énigme qui est tout en dynamique sans l’être trop. Les personnages sont introduits à nos yeux en même temps qu’à ceux de Etat et on apprend à les connaitre et à les aimer en même temps qu’elle.

J’ai adoré la fin totalement inattendue et cela ne donne qu’une envie : la suite la suite !

Franchement je ne m’attendais pas à autant aimer Passenger mais finalement on pourrait dire que c’est un mini coup de cœur même si j’aurai aimé connaitre plus certains personnages et les comprendre.

 

Une petite virée dans le temps ?

Quelle serait votre époque préférée si vous pouviez voyager dans le temps ?

Bisous,

Eva

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.