Ames Soeurs – Serge Perreault

Hey !

Me voilà de retour pour vous présenter un nouveau Service Presse : Ames Soeurs de Serge Perreault, je remercie d’ailleurs l’auteur de sa sollicitation auprès de moi !

Je tiens à vous informer que le blog part en vacances une petite douzaine de jours, il risque donc de ne pas y avoir d’autres articles d’ici le mois d’août.

Allez rentrons dans le vif du sujet !

Trouver son âme soeur n’est pas toujours synonyme d’amour, mais quand c’est le cas, le monde entier est en admiration devant l’Amour que se portent deux âmes soeurs, un Amour qui se cultive et dure toujours, un Amour qui pardonne et reste attentif. Nous pourrions résumer ainsi la vie de Victoria et Noah, une vie remplie d’amour et de bonté.

Quatrième de couverture :  »  Leur tout premier regard donna naissance à un Amour qui allait devenir plus grand que nature. Elle, debout à la recherche d’une amie et lui, accoudé au bar, une bière à la main et festoyant son retour au pays après avoir combattu et guerroyer en pays étranger pour la liberté des siens.
Quant à Victoria, la garde qu’elle devait sur ordre de son père, maintenir ferme et rigide face au sexe opposé, s’engouffra littéralement à travers les joints du plancher de bois. Pareil à un plein verre d’eau tombant à la renverse et répandant d’un trait, tout son contenu. Elle, ouvrière dans une petite usine de munitions et lui, soldat honoré, médaillé et affligé par le talent qu’il avait dû démontrer contre un ennemi qu’on lui avait désigné et qu’il devait sans se poser la moindre question, anéantir.
Depuis cette soirée, plus jamais ils ne s’étaient quittés.»
Deux Âmes-Sœurs conviées par l’Univers pour être de nouveau réunis sur Terre, afin de rejoindre une mission à laquelle la Vie les avait invitées. D’autres Êtres incarnées avaient besoin de leur soutien. Le plan avait déjà été tracé depuis longtemps, déjà.
Malgré le voile que Maya dépose sur chacun de nous à la naissance, ils allaient participer activement à la mission, mais ils feront aussi revivre cet Amour inconditionnel, si pur et intense qui les unissait déjà depuis longtemps à travers leur propre Éternité.
De par leur grandeur d’Âme, ils influeront durant leur parcours terrestre, sur ceux qui croiseront leur chemin afin qu’ils deviennent des Êtres conscients de ce qu’ils attendent d’Eux-mêmes, à travers l’expérience de la matière.
La Vie prend grand soin de semer sur nos parcours terrestres des centaines de synchronicités. Si nous leur ouvrons notre Cœur et leur permettons de surgir, elles fleuriront pour nous laisser entamer les vraies expériences que nous devons vivre ici-bas afin de s’éveiller à notre propre Évolution.  »

Type : Contemporain

Nombre de pages : 63 pages en pdf

Univers : Un couple merveilleux dans notre société terre à terre.

Mon avis :

En ouvrant ce livre enfin ce fichier je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. Et quelque part je crois que j’avais imaginé les choses différemment.

Premier point assez important à mes yeux : le résumé ne sert pas à grand chose; il ne nous indique pas vraiment le fond de l’histoire et part presque en début philosophique sur l’amour et puis c’est fou ce qu’il est long…

La préface était absolument magnifique, l’auteur nous donne sa vision des choses et surtout ce qui l’a conduit à écrire cette histoire. En fait j’ai trouvé presque dommage que la préface ne soit pas la narration de l’histoire tellement elle m’a touchée ! Dans le sens où l’auteur aurait pu nous raconter à la suite son histoire peut être même en mélangeant fiction et réalité dans un récit interne..

Au niveau de l’histoire de ce couple parfait, j’ai trouvé dommage qu’on survole leur rencontre (avec la dimension du père de Victoria qui lui a appris à se fermer aux hommes) ainsi que la naissance de leur amour et son évidence.

Ceci dit le couple en lui même est très beau, leur amour merveilleux et presque surnaturel est très touchant, d’ailleurs le livre raconte tout bonnement la biographie de ce couple sans réelle autre intrigue.

J’ai trouvé l’écriture assez belle mais parfois enfantine, mais ça c’est peut être le côté canadien.. Attention je ne dis là rien contre, simplement que en français France « Même que il lui a dit » ça fait enfant, ce n’est pas grammaticalement correct alors que en français Canada ça l’est peut être..

Pour conclure, j’ai aimé découvrir ce très bel amour qui distribue à son prochain bienveillance et bonté mais les personnages en eux même ne m’ont pas vraiment touchés, ceci dit j’ai passé un agréable moment à suivre cet amour avec un grand A tout au long de son existence.

Dans quel livre avez vous découvert le plus bel amour ?

Bisous,

E.

Ames Soeurs - Serge Perreault

Leave a Reply